Sélectionner une page

Emoi Photographique 18 | 24/03 – 29/04 2018 | Angoulème

Rédigé par Justine

Mar 24, 2018

Emoi Photographique
6ème édition

24 mars- 29 avril 2018
Vernissage le 24 mars 2018 à 17h
Musée des Beaux-Arts d’Angoulême

Invités d’Honneur

ORLAN, Joana Choumali et Gérard Chauvin

Les Exposants

Justine DARMON, Juliette BERNY, Hervé CORTINAT, ARTHY MAD, Daniel NASSOY, Gisèle DIDI, Charles BONNEFOND, Alain GILLET, Jasmine DURAND, Dorothée MACHABERT, Francine COUVRET, Samuel HENSE, Shingi NAGABE Philippe Le ROY et Candice LABROUSSE Céline BATAILLE Gérard STARON Justine DARMON, Stéphane Le GARFF, Julie PONCET, Ludovic FLORENT et Yann CALVEZ, Jean-François FORT, Clarisse REBOTIER, Dominique WILDERMANN, et Sébastien BARTHEL

L’Emoi Photographique

L’association Emoi Photographique veut être une vitrine pour une photographie basée sur la cohérence du travail à long terme, pour une photographie décalée, européenne, africaine mais aussi des autres continents, pour une photographie militante et militant pour un certain art de vivre ensemble poétique ou non.
L’Emoi Photographique est un festival de photographie qui se déroule à Angoulême en Charente du 24 mars au 29 avril 2018.  Le festival a cette année trois invités ORLAN, Joana Choumali et Gérard Chauvin. Il propose vingt-huit expositions autour du thème « Le corps dans tous ses états ». Vingt-huit expositions dont la diversité est l’essence du festival.

Peggy Calvez-Allaire

AMBIVALENCES par Justine DARMON

Comme une ode à la beauté nous retrouvons le corps magnifié avec Justine DARMON. Elle nous présente dix légendes grecques pour décrire picturalement les passions ambivalentes et intemporelles qui animent les Femmes et les Hommes depuis toujours. La mythologie Grecque est un système descriptif de l’âme qui a la particularité d’être extrêmement complexe, complet, imagé et toujours actuel. Justine Darmon a souhaité partager la vision qu’elle a de chacun de ces mythes par une composition de neuf photos car dans la mythologie Grecque, le nombre neuf à une valeur rituelle. Le choix du sépia, les contrastes forts, la texture de la peau et les postures des protagonistes et l’environnement viennent renforcer cette notion d’intemporalité et font écho aux statues antiques grecques.

Médée – Ambivalences
Hermaphrodite et Salmacis – Ambivalences
Pan – Ambivalences

Vous allez adorer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *